Difficultés d’estimer la valeur des REEI.


Ce qui devrait être inclus dans l’estimation de l’énergie investie Ei

L’énergie Ei se décompose en plusieurs volets :

A) L’énergie pour fabriquer l’installation de A à Z.  Elle comprend entre autres:

=> L’extraction minière de matières premières primaires jusqu’au stade de matières directement utilisables par les usines de fabrication des pièces de l’installation. Cela inclut l’énergie exogène pour l’extraction minière proprement dite, les transports des minerais vers leurs lieux de transformation et l’envoi des minerais purifiés aux usines de traitements métallurgiques.

Parfois le travail d’extraction minière est remplacé par la collecte et la transformation de métaux issus du recyclage d’anciennes installations. Dans ce cas, c'est l’énergie exogène requise pour cette opération qui  doit être estimée.

=> Le transport des matériaux de base vers les laminoirs, les traitements de surface, etc.

=>Le transport des matériaux  vers les différentes usines chargées de l’usinage et de la fabrication de l’installation.

=>Le transport des parties usinées vers les lieux d’assemblage intermédiaire

=>Le transport de l’ensemble des éléments de l’installation vers le site définitif.

=>La fabrication du réseau de connexion permettant le transfert d’énergie du point de production vers les points d’utilisation.

B) L’énergie nécessaire à l'entretien pendant son temps de vie Tv

C) L’énergie pour la mise en place du réseau de distribution électrique qui lui est propre.

D) L'énergie nécessaire  à la fabrication, à l'entretien, au fonctionnement et au remplacement d'une  centrale énergétiques d'appoint capables de compenser en tout temps la différence entre l’énergie produite et l’énergie demandée par les consommateurs. Voir Note N2

E) L’énergie pour le montage et le démontage des installations ainsi que pour la réhabilitation du site.

Autres difficultés dans l’estimation du  REEI

Ces difficultés sont de  nature différente. Nous ne ferons que les esquisser.

a) REEI n’est pas nécessairement une constante dans le temps. Il peut s’améliorer si le rendement énergétique de l’installation augmente grâce aux progrès techniques, faisant ainsi croître l'énergie nette En, et donc l'énergie produite Ep, pour autant que l'énergie investie Ei reste constante.

Inversement le REEI peut diminuer avec le temps si l’amélioration de l'énergie nette En ne compense pas l’augmentation de l'énergie investie Ei due aux difficultés croissantes d’extraction d’énergie primaire ou d’extraction des matières premières entrant dans la fabrication de l’installation considérée. Par exemple le REEI de l’extraction du pétrole brut décroît constamment avec les années, car il est  de plus en plus profond et les conditions d'extraction de plus en plus difficiles. Entre le début du XX éme siècle et nos jours, il a diminué d’un facteur d’environ 10.  (Richard Heinberg : Pétrole, la fête est finie page 211)

b) L’énergie investie Ei n’est pas dépensée de manière synchrone avec l’énergie produite Ep.

c) Difficulté d’estimer un équivalent énergétique quand on compare le remplacement d'une énergie fossile avec une énergie dite renouvelable, car le pétrole ou le charbon  offre plus que de l’énergie par leurs produits dérivés.

d) Difficulté d’estimer la valeur de l'énergie investie Ei à cause des très nombreux paramètres qui doivent être pris en considération. (Voir ci-dessus)

Le calcul de la valeur des REEI est particulièrement difficile. Elle devrait être réalisé par différents groupes d’experts scientifiques internationaux, non sponsorisés par l’industrie ou par tout autre lobby afin d’éliminer tous biais. En particulier l’estimation du REEI ne devrait pas être confiée à des économistes qui confondent trop souvent énergie et sa valeur monétaire (voir note N1).

Avant  de décider  une stratégie de remplacement des énergies fossiles, la priorité est l'estimation du REEI des nouvelles installations de transformation d'énergie. Très peu de travaux ont été fait jusqu’à présent sur l’estimation des REEI des énergies renouvelables comme le solaire ou les éoliennes

Remarque : Notons que la valeur du REEI permet peut être d’éliminer une stratégie énergétique, par exemple lorsque le REEI est inférieur à 2 ou à 1,5. Toutefois, un REEI favorable, par exemple supérieur à 10, n’est pas nécessairement suffisant pour justifier la validité d’une stratégie énergétique. D’autres éléments doivent être pris en compte, notamment la faisabilité à grande échelle, les coûts sociaux et environnementaux.

Poker tutorials on 888poker or play poker on partypoker
Copyright 2011 www.ceremovi.org - Difficultés d’estimer la valeur des REEI.. www.ceremovi.org
Joomla Templates by Wordpress themes free